Autoroutes du Maroc : Les axes autoroutiers mieux surveillés

Publié le par Foire2Fès

Le développement du réseau, l'augmentation du trafic ainsi que les exigences liées à la fluidité et la sécurité du trafic, http://www.aujourdhui.ma/alm_images/2061608219_50f958cc9a_o.jpgont amené ADM à procéder à un ré-engineering de son système d'exploitation.

Un système d'aide a été mis en place pour recueillir les informations en temps réel du terrain, et les analyser pour pouvoir suivre les interventions des équipes d'ADM.

 

La généralisation de ce système devrait être achevée fin 2011. Le rythme de développement du réseau ainsi que l'important trafic enregistré avoisinant les 11 millions de km par jour, ont amené ADM à améliorer son système d'information. Un SAE (Système d'Aide à l'Exploitation) a été présenté par le management de l'entreprise nationale.

«Le but, souligne Othmane Fassi Fihri, est d'assurer une remontée instantanée des données du trafic qui permettrait d'effectuer des interventions rapides et d'informer les usagers en temps réel sur les conditions de circulation». «C'est un outil d'aide à la décision, explique le DG de ADM, la remontée des informations en temps réel permet une meilleure réactivité face aux évènements imprévus pouvant perturber le trafic».

 

ADM a opté pour une mise en place du SAE en deux phases dont la première sera décisive, car elle comprend l'équipement d'un site pilote pour tester le fonctionnement général du système. La généralisation à l'ensemble du réseau est la deuxième étape de cette mise en place avec le raccordement des équipements de terrain. «Ce sont les autoroutes à fort trafic qui ont été choisies pour faire partie du site pilote, remarque pour sa part le chef de l'équipe qui a chapeauté ce projet au sein d'ADM ; «ont été posés sur ces sites 65 boucles de passage pour le recueil des données du trafic, 34 cameras pour le suivi des conditions de circulation sur les gares de péages et 5 panneaux à messages variables», explique-t-il.

 

Concernant le tunnel de Zaouiat Aït Mellal situé au niveau de l'autoroute Marrakech-Agadir, il est exploité dès sa mise en service par un SAE spécifique qui lui est dédié. Le réseau autoroutier en exploitation est équipé en réseau de télécommunication en fibre optique, soit plus de
900 km de fibre posée. «Cette infrastructure en fibre optique, constate Othmane Fassi Fihri, permet de disposer du haut débit pour la transmission sur de longues distances». Il faut noter aussi que la maîtrise des coûts de communication est également assurée puisqu'elle est disponible sur tout le réseau et ne nécessite pas de transiter par un opérateur télécom.

Le réseau de fibre optique installé par ADM assurera la liaison entre les différentes stations de base avec une continuité de service, même dans les reliefs les plus difficiles.

Il faut ajouter que l'ouverture à la circulation de l'autoroute Marrakech-Agadir s'est accompagnée de la mise en place d'un système d'identification automatique des plaques d'immatriculation sur toutes les gares de péage de l'axe Berrechid-Agadir. Cette identification «permet de contrôler l'utilisation des tickets de transit et d'éviter leur échange entre les usagers en vue de réduire le montant du péage à acquitter», explique-t-on auprès du management d'ADM.

YB

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article