Libre-échange. - Cause des souffrances du commerce ?

Publié le par foire2fes

http://www.lefigaro.fr/medias/2009/12/31/102fda16-f61c-11de-b0d9-679d6b01d77e.jpg  "Libre-échange. - Cause des souffrances du commerce."  propose  Gustave Flaubert économiste et écrivaint français  .
Le libre-échange peut être définis comme doctrine économique prônant la liberté de circulation de tous les biens économiques (produits, services, capitaux, monnaie) entre les pays.


Cette action peut servir comme  moyen de croissance pour certain pays mais aussi un facteur   négatif sur les économies des pays  du sud  . Comment  alors constituent elles les échanges entre les pays riches et pauvres, un facteur de freinage et d'inégalité ?

Pour répondre à cette question, nous allons mettre en valeur les conséquences notamment les inconvénient  du libre-échange sur les économies fragile;  pays pauvres !


La libre circulation impact négativement sur la faiblesse et  la compétitivité de la contrainte extérieure, les pays pauvres sont pénalisés, les économies ne sont pas à armes égales, rapport de pouvoir et domination .

Perte d'indépendance car certaines économies ne peuvent se passer des importations
Les pays en retard  peuvent difficilement résister à la concurrence internationale et donc  défavorisions des secteurs en difficulté et donc perte d'emploi .

 Détérioration de la balance commerciale, de l'emploi et ralentissement de la croissance économique

Le libre-échange favorise les pays qui exploitent le plus leur main d'œuvre notamment en accueillant les FMN qui cherchent un moindre cout de production en se délocalisant ; Le libre-échange est il respectueux des droits de l'homme  ?
 

    Le libre échange ne présente pas que des inconvénients, il permet dans certaines conditions aux pays les plus pauvres de se développer plus rapidement.


Faut-il laisser partir en fumée sans réagir ?  biensure que non et c'est là ou l'État doit intervenir pour lutter contre ces dégâts, par subventionner les secteurs en difficultés et mettre des barrières à l'entré afin de protéger l'entreprise naissante et favoriser les produits locaux aux détriment des produits importés ...

 

                                                                                                Mamoune TAZI

Commenter cet article