Loin de la politique, Fès rapproche les deux peuples à travers son Festival de Flamenco

Publié le par foire2fes

La première édition du festival du flamenco organisée à l'initiative de l'institut Cervantes  et de la commune urbaine de http://m1.11870.com/multimedia/imagenes/corral-la-moreria-madrid_pxl_f758fea21a976277cdea147259be5cab.jpegFès, s'est déroulée du 4 au 9  mars, au complexe culturel Al-Houria de Fès, le choix de cette  ville pour accueillir ce festival s'explique par sa position en tant que capitale spirituelle et musicale du Royaume, sans oublier son héritage  de la culture Arabo-andalouse  à travers sa musique marocaine (Al-Âla)


A l’instar des festivals des musique Sacrées, de la Culture Soufie, de la Musique Andalouse, Malhoun et autre Samaa... Il faudrait désormais compte avec Le Flamenco de Fez , et qui était d’ailleurs, grandiose avec cette pléiade de stars, animait par plus d'une soixantaine d'artistes principalement venus  d'Espagne (Carmela Chocolata, Rafaela Carrasco,  Melisa Calero,José Torres Trio, Lola Pérez... )  Sans oublier la présence  marocaine par l'orchestre Chekara de Tétouan, dont les membres sont installés à Grenade .


Coïncidait avec la récente décision de l’UNESCO de classer le flamenco comme Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité; genre musical du peuple gitan andalou, sur la base d'un folklore populaire issu des diverses cultures qui s'épanouirent au long des siècles en Andalousie, notamment l'arabe.

Le festival fût un succès grâce à une bonne organisation !


Organisé par une équipe professionnelle, la concurrence s’annoncera très vive entre  ces festivals  pour élire les meilleurs et, donc, susciter une grande motivation et une bonne stimulation, voire un épanouissement de la qualité artistique où les contenus thématiques seront les points de nuances.

 

 

 Mamoune TAZI - Foire2Fès-

Commenter cet article

ghita 12/04/2011 15:35


On attend tous avec grande impatience le prochain festival