Fès, une cité ancestrale qui connaît un développement important (ministre autrichienne)

Publié le par Foire2Fès

Fès est une cité ancestrale, qui connaît un développement important ayant fait d'elle un centre moderne, qui préserve ses traditions et sa Médina, a affirmé, mardi, Mme Maria Fekter, ministre fédérale de l'intérieur d'Autriche.

"La ville a beaucoup changé par rapport à ce qu'elle était il y a 33 ans quand je l'avais visitée ", a précisé la ministre dans une déclaration à la presse. 

 

"Je suis très impressionnée par tous les changements que la ville connaît sur tous les plans", qui est devenue "très moderne et très développée, mais qui préserve jalousement ses traditions", a-t-elle noté, ajoutant que nombreux sont les touristes autrichiens qui viennent la visiter et apprécier son charme.

S'exprimant sur les perspectives de coopération bilatérale dans le domaine économique, elle a fait savoir que des entreprises autrichiennes ont été invitées à faire des études de marché et établir des contacts avec des partenaires marocains pour procéder à d'éventuels investissements dans le pays et ce, dans tous les secteurs (tourisme, formation en matière de tourisme, textile, industrie, énergies renouvelables, assainissement, environnement et bâtiment).

Elle a, en outre, souligné l'importance du Centre multifonctionnel Batha pour les femmes en situation difficile, qu'elle venait de visiter, notant que cette institution a le mérite d'apporter aux femmes et aux enfants, en situation difficile, l'aide requise (qualification, conseil juridique, protection contre la violence)

 

Ce centre, inauguré au début de l'année en cours, a été construit en partenariat entre le conseil de la ville, l'entraide nationale et l'association Initiatives pour la protection des droits des femmes et ce, dans le cadre de la mise en Âœuvre du programme de lutte contre la précarité, inscrit dans le cadre de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH).

Auparavant, Mme Fekter avait été accueillie au siège de la Wilaya de Fès-Boulemane, où M. Mohamed Rharrabi, wali de la région et gouverneur de la préfecture de Fès lui a présenté un exposé sur l'historique de la ville, qui a fêté l'année dernière son 1200-ème anniversaire de sa fondation et sa place en tant que capitale intellectuelle et spirituelle du Royaume.

Il a également souligné le bien-fondé de l'INDH, qui a permis au pays de focaliser ses efforts sur le développement humain pour améliorer la situation des couches les plus défavorisées en milieux urbain et rural.

 

MAP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article