Développement du sport national : Contrat-programme 2010-2013

Publié le par Foire2Fès

Le ministère de la Jeunesse et des Sports et la Fédération royale marocaine de football (FRMF) ont signé, jeudi à Rabat, un contrat-programme qui s'étale sur quatre ans (2010-2013) et porte notamment sur la formation et l'appui technique et financier  .

Ce contrat-programme a été paraphé par Moncef Belkhayat, ministre de la Jeunesse et des Sport et Ali Fassi Fihri, président de la FRMF, en présence de Salaheddine Mezouar, ministre de l'Economie et des Finances et des représentants du Comité national olympique marocain (CNOM).

Par ce document, les deux parties se fixent comme objectifs d'augmenter annuellement le nombre de licenciés de 5%, pour atteindre les 66.500 en 2014, de construire 16 centres de formation de jeunes et quatre centre de formation régionaux opérationnels et de créer une ligue professionnelle en 2012.

Les deux parties visent également la qualification aux quarts de finale de la Coupe d'Afrique des nations seniors (Can) et aux Jeux Olympiques (JO) en 2012, à la Can des moins de 20 ans en 2013 et à la Coupe du monde seniors en 2014.

Afin d'atteindre ces objectifs, le ministère s'engage notamment à attribuer une subvention annuelle de fonctionnement à la FRMF de huit millions de dirhams (sur 4 ans) et livrer annuellement à la Fédération «clés en mains» six pelouses synthétiques dernière génération, qui seront destinées soit aux aires de jeux ou aux terrains d'entraînement et dont les bénéficiaires seront fixés par la Fédération parmi les clubs de 1re et 2e divisions et des centres de formation, pour atteindre huit centres (2 par ans) relevant des clubs d'élite et quatre centre régionaux (un par an) relevant directement de la Fédération.

Le ministère va, également, financer, en nature ou en numéraire, à hauteur d'un million de dirhams par centre, l'équipement de départ de 20 centres de formation (16 centres de formation relevant des clubs et 4 pôles régionaux d'excellence relevant de la FRMF) et contribuer, à hauteur de 50%, dans l'acquisition de 35 cars de 45 places destinés au transport des équipes de jeunes des clubs de 1ère et 2ème divisions d'élite.

De son côté, la FRMF, qui est la 15e Fédération sportive nationale à signer ce contrat-programme avec le ministère, s'engage à se conformer aux textes législatifs et réglementaires en vigueur et améliorer la transparence dans sa gestion, à promouvoir la pratique du football et les différents métiers du sport, à oeuvrer pour le développement du football de haut niveau et «la prévention par le sport» et la protection des sportifs et à améliorer la comptabilité et le contrôle de l'utilisation des fonds.

Intervenant à cette occasion, M. Belkhayat a indiqué que ce contrat-programme met l'accent sur le renforcement des clubs de première et deuxième divisions, comme travail de base pour aboutir à la formation d'équipes nationales fortes et compétitives.

Pour cela, quatre axes majeurs ont été retenus dans l'élaboration de ce document, à savoir l'amélioration de la gouvernance et de l'organisation, la promotion de la pratique du football que ce soit dans les milieux urbains ou ruraux, le renforcement du programme de formation, notamment au sein des clubs et l'amélioration des performances sportives, qui devra être le couronnement du travail effectué, a expliqué M. Belkhayat.

Pour sa part, M. Mezouar a qualifié ce contrat-programme de «pas innovateur animé par des objectifs nouveaux et visant un développement qualitatif du sport national», appelant à l'adoption d'une nouvelle culture de gestion sportive afin de mettre à profit les multiples atouts dont dispose le Maroc.

Insistant sur le rôle capital que peuvent jouer des centres de formation de qualité, que ce soit en terme d'infrastructure ou de méthodes adoptées, dans la mise à niveau du ballon rond national, M. Mezouar a exprimé l'engagement de son Département à accompagner cette dynamique.

De son côté, M. Fassi Fihri a souligné que le chemin est long et qu'un travail colossal reste à faire, ajoutant que plusieurs chantiers doivent être ouverts, notamment au niveau de la restructuration de la Fédération, des clubs et de la Direction technique nationale et du cadre juridique gérant le football.

Faisant remarquer que des investissements importants doivent être engagés pour remettre le football national sur les rails, M. Fassi Fihri s'est dit confiant que, grâce au soutien du gouvernement, les objectifs escomptés peuvent être atteints.

La cérémonie de signature de ce contrat-programme a été marquée par la présence des présidents de plusieurs Fédérations sportives et des responsables de clubs de football de première et deuxième divisions, avec lesquels Fassi Fihri venait de tenir une séance de travail, ainsi que d'autres figures ayant marqué l'histoire du sport national.
 
MAP

Commenter cet article