Transavia ajoute Fès et Tanger à ses destinations marocaines

Publié le par Foire2Fès

La filiale low-cost du groupe Air France-KLM, Transavia augmentera à compter de l’été prochain, le nombre et les fréquences de ses destinations marocaines. Les nouvelles villes qui seront desservies au départ de sa principale base d’Orly-Sud sont Fès et Tanger.
Transavia ajoute Fès et Tanger à ses destinations marocaines
Transavia opérera trois vols par semaine entre l’aéroport parisien et les deux villes marocaines. Pour la capitale spirituelle, les liaisons auront lieu les mardis, jeudis et dimanches alors que Tanger sera desservie les lundis, mercredis et vendredis. Toujours au départ d’Orly-Sud, le transporteur qui était partenaire du 24ème Marathon des Sables (27 mars au 6 avril 2009) pour la deuxième année consécutive, augmentera ses fréquences vers Agadir, Marrakech et Oujda.

La ville d'Agadir sera reliée par cinq vols hebdomadaires, tous les lundis, mardis, jeudis, vendredis et samedis. Pour la seule cité ocre, il y aura des vols bi-quotidiens les lundis, jeudis, vendredis et samedis, des vols quotidiens les mardis et mercredi ainsi que trois vols le dimanche. Oujda aura pour sa part, deux vols par semaine, tous les mardis et jeudis. Enfin, au départ de Nantes Atlantique, Transavia reliera Marrakech trois fois par semaine, les lundis, mercredis et vendredis.

Pour rappel, le payement des billets de la compagnie pour les passagers au départ du Maroc (en monnaie locale dans les agences d’Air France et dans les 15 agences de voyages sélectionnées) est possible depuis le mois de mai 2009, grâce à un accord de représentation commerciale avec Air France.

Ibrahima Koné
Copyright Yabiladi.com
 
........................................................................................................................................................................................................................... 
  

Fès: Mort pour sa CIN
 
«Mohamed Bennani, la soixantaine, a trouvé la mort alors qu’il voulait renouveler sa CIN», corrige un proche du défunt.

Et d’ajouter : «soufrant de problèmes cardiaques, l’homme qui s’est rendu à la préfecture pour accomplir des formalités de papiers s’est retrouvé dans «la cave» pour émission d’un chèque sans provision d'une valeur de 30.000 DH». Alors que la version officielle parle de l’arrestation d’un individu recherché par la police judiciaire depuis 2001, la famille du défunt, entrepreneur de son vivant, affirme qu’il s’agit d’un malentendu. Malentendu qui s’est soldé par le décès de Bennani dans la nuit de mardi à mercredi au CHU de la ville, des suites d'un malaise cardiaque. Affaire à suivre…

L'Economiste - Vendredi 15 janvier - 13h58

Commenter cet article