Signes avant-coureurs d'une relative éclaircie

Publié le par Foire2Fès

Pour certaines activités liées au voyage et aux loisirs, même si ce n'est pas gagné d'avance, la fin de l'été pourrait être placée sous le signe de l'éclaircie. Selon les dernières statistiques livrées par l'Observatoire du tourisme, le secteur aura connu une certaine embellie. Au cours de septembre dernier, certains indicateurs d'activité ont ainsi flirté avec le vert comme l'attestent la hausse de 13% des arrivées aux postes frontières, l'augmentation de 7% du volume des nuitées en passant par l'amélioration du taux d'occupation de près d'un point et la progression de 3% des recettes voyages. Une inflexion, donc, qui se démarque quelque peu des tendances passées, marquées, elles, par les résultats contrastés qu'avait enregistré le secteur.

On se rappelle que pour les sept premiers mois de cette année, le nombre de touristes ayant visité le Maroc a augmenté tandis que celui des recettes a sensiblement baissé contrastant avec un trend haussier observé depuis le début de cette décennie. La même tendance caractérise le volume des recettes de voyages ou le nombre de nuitées dans les établissements classés. Dans cet élan, il est indiqué que presque toutes les destinations touristiques du Royaume ont eu le vent en poupe. A l'exception d'Agadir, de Ouarzazate et de Tétouan qui ont affiché des reculs respectifs de 2%, 2,5% et 5% en terme de nuitées, toutes les autres destinations ont enregistré des hausses à un chiffre pour Rabat (+3%) et à deux chiffres pour Marrakech (+10%), Casablanca (14%), Fès (+17%), Tanger (+14%), Essaouira (+24%) et Meknès (+46%).

En terme de flux touristique étranger, la croissance significative observée au cours du mois de septembre (+5% des arrivées des touristes étrangers aux postes frontières) a été soutenue surtout par les performances des marchés américain (+26%, soit 9% de l'additionnel), italien (+16%), belge (+13%) et hollandais (+18%, soit 8% des arrivées additionnelles). Concernant le taux d'occupation moyen par chambre, il a connu une légère croissance (+0.8 point). La hausse, en effet, des nuitées enregistrées au cours du mois de septembre a été absorbée par l'augmentation des chambres offertes (+ 8%). Les destinations ayant réalisé les taux les plus élevés sont Agadir (53%), Rabat (48%) et Marrakech (43%). Au terme des neuf premiers mois de l'année 2009, les nuitées totales enregistrées dans les établissements d'hébergement touristique classés ont connu une baisse de 2,5%.

Au cours de cette période, les nuitées des non-résidents ont régressé de 5% et celles des résidents ont affiché une hausse notable de 7%. Depuis le mois de janvier 2009, le volume des arrivées aux postes frontières a enregistré une hausse de 5%. La légère baisse des nuitées (-2,5%) est le résultat des performances contrastées, affichées par les différentes destinations touristiques. En effet, au moment où la ville de Fès, Essaouira et Oujda-Essaidia affichent une hausse de leurs nuitées (+6%, +13% et +195% respectivement), les autres destinations ont enregistré des résultats négatifs: en l'occurrence, Marrakech (-4%), Agadir (-3%), Casablanca (-2%) et Tanger (-8%).n
Par le matin

Commenter cet article