Prix 2009 de l'Académie française,Nadia Benjelloun recompensée

Publié le par Foire2Fès

La journaliste, écrivaine et directrice internationale du Festival des musiques sacrées de Fès, Nadia Benjelloun, a reçu, jeudi sous la coupole de l'Académie française, la Grande médaille de la Francophonie.
Par cette distinction, l'Académie française récompense «l'ensemble de l'œuvre» de Nadia Benjelloun, également directrice des Rencontres de Fès.

Cette cérémonie s'est déroulée en présence notamment de Alain Joyandet, secrétaire d'Etat français chargé de la Coopération et de la Francophonie, El Mostafa Sahel, ambassadeur du Maroc à Paris, et Hervé de Charrette, ancien ministre et président de la Chambre de commerce franco-arabe.

Le Prix est destiné à couronner «l'œuvre d'une personne physique francophone qui, dans son pays ou à l'échelle internationale, aura contribué de façon éminente au maintien et à l'illustration de la langue française», précise l'Académie.

Dans une déclaration à la MAP, Mme Benjelloun, la première femme marocaine à remporter ce Prix, s'est dite «très émue et honorée de recevoir cette prestigieuse distinction».

«Je dédie ce Prix à mon pays, à ma famille et à tous mes proches», a-t-elle ajouté.

Docteur de l'Institut d'études politiques de Paris et philosophe, Nadia Benjelloun est une éminente spécialiste du Moyen-Orient, notamment de la question palestinienne.

Elle a été professeur de Sciences politiques et chargée de mission au Quai d'Orsay, à l'Unesco et à l'ambassade du Maroc en France.
 
MAP
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article