Immobilier: Prestigia méconnaît la crise

Publié le par Foire2Fès

 

logo_prestigia.jpg

  Bouskoura Golf City se vend plus rapidement que prévu
  Les prix des villas vont de 3,5 à 11 millions de dirhams

  Les acheteurs veulent la résidence principale


AVIS aux amateurs de l’immobilier de luxe. Prestigia, le pôle spécialisé dans l’immobilier de luxe du groupe Adohha, organise ce vendredi 28 mai une grosse opération de présentation des villas témoins du programme Bouskoura Golf City. Lancé en 2008, le projet a nécessité un investissement de 6 milliards de dirhams sur une superficie de 220 hectares. Cette composante immobilière, se situant à 200 m de la forêt de Bouskoura, comprend une offre de 1.200 appartements et 1.000 villas ouvertes sur un parcours de golf de 18 trous étalé sur 200 m².
Les tarifs varient en fonction des superficies et façades du bâtiment. Il faut compter entre 1,5 et 3 millions de dirhams pour les appartements, et 3,5 à 11 millions de dirhams pour les villas. Selon les responsables, la première tranche sera livrée en 2011. La deuxième étant prévue pour 2012.
Les villas isolées, jumelées et en bande, représentent chacune un style architectural à part. Il s’agit du contemporain, d’art et déco, du moderne et forestier. Les immeubles (R+2) obéissent aussi à ces styles. «Pour le confort du client, une distance de 60 à 70 m est prévue entre les zones villas et appartements. Aussi, dans chaque immeuble un maximum de 9 appartements ne peut être dépassé», a déclaré Jawad Ziyat, directeur général de Prestigia.
Un tel projet ne peut que témoigner l’engagement du leader d’immobilier marocain dans le développement du marché de luxe, après une crise qui a touché la totalité du secteur. «La commercialisation de la première tranche s’est accomplie dans les bonnes conditions. Parmi 1.400 logements lancés dans le marché, 800 sont déjà vendus», assure Jawad Ziyat.
Dans le même cadre, la dominance des clients résidents (95%) qui ne cherchent qu’acquérir une résidence principale, a été observée. Une situation qui prouve l’engagement du groupe à adapter le produit et le prix aux besoins du marché, sachant que le projet a été lancé en 2008, en pleine crise. C’est clair, la leçon a été comprise.
Quant à la fonctionnalité du projet, cette nouvelle composante urbanistique sera dotée des équipements de proximité et infrastructures de bases nécessaires. Des crèches, écoles, malls, hôtels et centres sportifs sont au programme. Les infrastructures hors site, et l’alimentation en eau et électricité sont réalisées en collaboration entre les trois promoteurs (Prestigia, CGI, et Palmeraie développement), réunis dans un groupement d’intérêt économique. «Pour le traitement des eaux usées, une station d’épuration est également prévue. Les eaux récoltées et épurées serviront par la suite à l’irrigation du golf», a affirmé Jawad Ziyat.
Dans le même sens, et pour faciliter l’accessibilité du site, deux chantiers sont prévus. L’un concerne une brettelle reliant ce dernier à l’autoroute Casablanca-Marrakech, dont la construction s’effectuera dans le cadre du GIE. L’autre qui est en cours d’exécution vise à mettre en place une double voie contournant le projet.
Prestigia, pôle de luxe du groupe Douja promotion, regroupe désormais tous les projets haut standing du groupe qui sont actuellement au nombre de six : Bouskoura Golf City, Ryad Al andalous à Rabat, Marrakech Golf City, Tanjah Beach & Golf Resort, Fès City Center et Plage des Nations.l'economiste

Commenter cet article

Abdelah 27/05/2010 17:54


ohh la hante


Foire2Fès 27/05/2010 17:55



:)