Fes: une invitation au voyage mystique

Publié le par Foire2Fès

Sur le choix de cette thématique, Mohamed Kabbaj, président de la Fondation Esprit de Fès, organisatrice de l'événement, a d'emblée souligné qu'elle reflète bien les principes de tolérance et de respect chers au Festival de Fès des musiques sacrées du Monde et ce, depuis sa création, ajoutant aussi qu'elle rappelle combien l'étape de Fès a été importante dans les voyages initiatiques de grands penseurs comme Averroès, Maimonide, Ibn Khaldoun, Ibn Batouta ou encore Ibn Arabi qui pensait que "l'homme connaît ici ce qu'il ne connaît pas là-bas''.

Un immense poète mystique dont l'œuvre entière constitue une invitation au voyage et qui considérait tout voyage comme une aspiration à Dieu "venant de lui, en lui et vers lui''.

Cette édition présentera un programme qui illustre comme chaque année la volonté de célébrer les cultures du monde au travers de leur musique mais également lors de débats et colloques prévus dans le cadre des "Rencontres de Fès'', a-t-il soutenu lors d'une conférence de presse tenue vendredi à Casablanca.

Et d'assurer que le festival tentera de mettre en valeur artistiquement la confrontation d'un héritage traditionnel et universel face à une mondialisation culturelle galopante, comparant ce festival à une véritable traversée des océans et continents et ce, pour découvrir les grandes traditions de l'Asie et de l'Afrique et aussi celles d'un Orient et d'un occident qui s'entrelacent constamment.

Au programme de ce rendez-vous majeur dans l'agenda des festivals, des expositions, des soirées soufies et une riche programmation de concerts dans le cadre du festival de la ville.

Parmi les invités à ce festival dans la rubrique des arts traditionnels les Apsaras, les danseuses déesses du Ballet royal du Cambodge, des enfants danseurs Gotipuas des temples hindous de l'Orissa et des soufis de Zanzibar.

Les organisateurs annoncent aussi la présence d'une brochette de représentants notoires du soufisme de l'Océan Indien et du gospel d'une Amérique noire incarnée par des artistes comme "The Blind Boys of Alabama'' ainsi que des créateurs et artistes de Mongolie, d'Anatolie, des régions du Nil, de Kaboul ou encore de Constantinople.

Le festival sera aussi consacrée à la célébration d'Al Qods, la ville aux trois religions avec Jordi Savall. Une invitation à la découverte de l'ancienne musique juive de Bagdad.

De grands moments de chants seront donnés par Shahram Nazeri, symbole du chant classique persan, les grandes voix d'Alep réunies autour de Sabah Fakhri et Dhafer Youssef.

Les grands artistes indiens Vijay Ghate et Talvin Singh ainsi que la chanteuse Camille se relayeront également sur la scène.

Cô té réflexion, les Rencontres de Fès, organisées au cours de ce festival au Musée Batha, portent cette année sur le thème centrale de "Voyage Initiatique : du mystère à la révélation", et ce, du 5 au 9 juin.

Quant Festival dans la ville accessible gratuitement au grand public, il sera animé, dix jours durant, par des artistes marocains à Bab El Makina et au Musée Batha.

 

 

 Programme du 16e Festival de Fès des Musiques Sacrées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article