En dix ans, SM le Roi a "incontestablement engagé le Maroc sur la voie du progrès et de la modernité"

Publié le par Foire2Fès

En dix années, SM le Roi Mohammed VI a engagé le Maroc sur la voie du progrès et de la modernité, à travers l'adoption de nombreuses mesures visant la consolidation des droits humains, des libertés et de la démocratie, affirme le mensuel du monde arabe et de la francophonie +Arabies+, dans sa dernière livraison.

Le Souverain a d'abord "entrepris d'établir la vérité" sur les violences commises dans le passé, en créant l'Instance Equité et Réconciliation (IER), écrit le magazine, édité à paris, soulignant que "le défi était de taille et les enjeux majeurs".

Cinq ans plus tard, poursuit la publication, le Maroc a "restauré sa cohésion interne, la culture du dialogue a porté ses fruits et la réconciliation attendue a eu lieu".

Le mensuel rappelle, par ailleurs, les différents chantiers lancés sous l'impulsion de SM le Roi dans le domaine social, tels l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH), l'amélioration des conditions des femmes, à travers l'adoption du Code de la famille, ainsi que le développement du système d'éducation et de formation.

Le magazine met également en exergue l'ouverture du Royaume sur le monde, précisant que le Souverain s'est fixé comme credo de "hisser le Maroc dans le concert des nations", ajoutant que SM le Roi s'est employé à positionner de plain-pied son pays dans le jeu économique mondial.

Le Souverain a fait en sorte que se multiplient les activités économiques de la nation, à travers l'optimisation des modes de production des secteurs de l'agriculture, de l'artisanat et du tourisme, outre le développement de l'industrie et des activités liées aux services, souligne le mensuel.

+Arabies+ cite, à ce propos, les différents programmes sectoriels mis en Âœuvre: Plan Azur (tourisme), Plan Maroc Vert (agriculture), Plan Emergence (industrie), ainsi que les grands chantiers d'infrastructures tels le port Tanger-Med et les plates-formes dédiées à l'offshoring à Rabat, Casablanca et Fès.

MAP

Commenter cet article