Dix nouveaux cas de grippe porcine décelés chez des enfants au Maroc

Publié le par Foire2Fès

APA- Rabat ( Maroc) Dix nouveaux cas de grippe porcine ont été déclarés au Maroc vendredi sur des enfants, dans une école de la ville de Fès au nord est du pays, portant ainsi le nombre de cas recensés depuis le 10 juin dernier à près de 160.

Selon des sources médicales, un enfant de retour de l’étranger aurait été la cause de la contamination des enfants, la plus grande du genre, qui n’a pas manqué de semer la panique surtout à l’approche de la saison d’hiver en dépit du discours rassurant des autorités.

Une campagne de vaccination était prévue à la mi- octobre mais devrait être reportée dans l’attente de l’approvisionnement du vaccin.

Les premiers vaccins seront administrés sur le corps médical , les personnes âgées et les femmes enceintes, assure le ministère marocain de la santé.

Ces mesures restent en conformité avec les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé ( OMS), précise la même source.

Le ministère multiplie ses appels à la mobilisation totale ramenant le virus à des propositions modestes alors que la presse fait état d’une panique qui gagne du terrain surtout dans les crèches et les écoles primaires.

Trois morts déjà recensés parmi les ressortissants, tous des femmes décédées pendant l’accouchement suite au virus, deux en Espagne, la troisième au Canada.

Le gouvernement marocain s’était dit entièrement prêt à faire face à la grippe porcine en cas de propagation dans le pays.

Rabat, qui a renforcé les mécanismes de contrôle et de veille "pour contenir le virus", s’est doté de 3 millions de masques et 4 millions de doses du médicament « Tamiflu », selon des sources concordantes.

Un montant de 150 millions de dollars a été affecté au plan de riposte activé pour faire face à la grippe porcine.

Le plan, qui consiste à renforcer la surveillance de la grippe commune et des infections respiratoires aiguës sévères dans le pays, basé sur un système rigoureux de traçabilité à l’attention des passagers ou touristes venant des pays épidémiques.

Un plan d’urgence est même déclenché au niveau des écoles et des universités pour assurer la continuité des services, indiquent des sources médiales concordantes.

Commenter cet article