Othman Benjelloun et les 12 siècles de Fès

Publié le par Foire2Fès

«Fès, mille deux cents ans d’histoire» est l’intitulé d’un ouvrage sur la capitale spirituelle, qui a été présenté, samedi http://www.lematin.ma/Actualite/Express/Photos/20100707-p-Othman-Benjelloun.jpgdernier, par Othman Benjelloun, PDG de la BMCE. Signé par ce dernier, ledit livre contient des centaines de photos prises par le photographe Xurxo Lobato, de Galice (Espagne). Il comprend également des textes qui sont l’œuvre de Amina Aouchar, Halimat Ferhat, Catherine Cambazard-Amahan, Rita Aouad, Ali Amahan et Hamid Triki. La préface est de Jeronimo Paes et le prologue est de Hamid Triki. Le tout est publié à l’initiative de la Fondation Benjelloun-Mezian en coordination avec l’association Legado Andalusi et sous la direction des historiens Jeronimo Paes-Lopez et Hamid Triki.
Sa présentation s’est déroulée dans la médersa Bouananiya. Un lieu mythique qui a été construit par le sultan Abou Inane en 1350, et d’où sont sortis plusieurs générations de savants et d’érudits. A noter que cette médersa a été restaurée en 2004 par Othman Benjelloun.


Ce samedi-là, un parterre de hauts responsables et d’intellectuels y étaient présents: Abdelhadi Tazi, membre de l’Académie du Royaume, Mohamed Benaissa, président du Forum d’Asilah, Chakib Benmoussa, ministre de l’Intérieur, Abbas Jirari, conseiller de SM le Roi, Mohamed Kabbaj, président de la Fondation Esprit de Fès, Abdellatif Jouahri, gouverneur de Bank Al-Maghrib, Anas Sefrioui, PDG du groupe Addoha, et d’autres personnalités. Du beau monde lors de cette cérémonie, tenue sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.


 A l’occasion, Othman Benjelloun a souligné que la décision d’élaborer un tel ouvrage «de référence, de grand format, composé de textes denses et illustrés de belles photos, répond au vœu de conférer à la célébration du 1200e anniversaire de la fondation de la ville de Fès une œuvre-pérenne, qui laisse une trace intemporelle échappant au ton des paroles et à la subjectivité des images animées».

Youness SAAD ALAMI

Commenter cet article