1ère Edition Du Festival «FES - T I JEUNES»

Publié le par Foire2Fès

On connaissait les Festivals des Musiques Sacrées, de la Culture Soufie, de Musique Andalouse, Malhoun et autre Samaa... Il faudra désormais se familiariser avec le...» Fès < Ti JEUNES « Il était, d’ailleurs, grand t Et comment ne pas consacrer un festival pour les « Plus Jeunes «, sachant que bien des festivals s’accaparent des auditoires plutôt quinquagénaires et au-delà ?

Quand on sait que la pyramide nationale des âges donne une large part à notre jeunesse, on ne peut qu’applaudir l’initiative de l’Arrondissement de l’Agdal, présidé par le précurseur Mohamed Titna Alaoui. Là où avait accouché le tout premier système informatique de délivrance instantanée d’extrait d’acte de naissance et autre documents administratifs et qui est en passe d’être généralisé à l’ensemble du royaume. Mais la palme, l’idée de ce Festival des Jeunes revient à la ....jeune Karima Mounib. Cadre à la CNSS, cette Conseillère communale, à la vitalité débordante, n’a pas de temps pour elle à la tête du Service des Affaires Culturelles d’Agdal .Et à force de cogiter, voilà donc un nouveau né qui s’inspire d’un certain nombre de constats qui dénotent une profusion de genres musicaux plus ou moins heureux.

« L’idée première de « Fès - ti Jeunes « est de mettre en action , et surtout en compétition un certain nombre de groupes porteurs de ces diverses vocations, précise Mlle Mounib «.
Entre phénomène « Naida «, « Hip-Hop», « Percussion Electrovision «, « Hard Rock « et autre « Mitel «, il y en a pour tous les caprices et toutes les sensibilités.
Curieusement, si les goûts varient , tout ce jeune beau monde se retrouve sous cette même étiquette que leur colle le sociologue marocain Abderrahim Alitri : « Le Hrig Taqafi «...
Un « exode culturel clandestin «qui s’habille de pantalons amples, de casquettes mises de travers, de chaussures de sport qui varient du sombre aux teints écarlates selon les obédiences, .sans parler des disparités chevelues ...
« A l’opposé, déplore notre Conseillère, nous décelons dans les archives des ensembles de jeunes chanteurs des chansons aux forts messages et contenus qui traitent de la réalité sociale par excellence «
Certains cherchent de nouveaux sentiers tout en s’inspirant de modèles français ou américains ou, mieux, d’un cocktail « Malhoun/Aissaoui «.

Tant mieux donc pour un Festival où la concurrence sera vive pour élire les meilleurs et, donc, susciter émulation, voire épanouissement, où qualité artistique et contenu thématique seront les déterminants des futurs < < Oscars < < de cette première édition à laquelle la Mairie de Fès et plusieurs sponsors apportent un précieux concours.
Rappelons, enfin , que < < FES - t i JEUNES < < est programmé pour le 7 Mai, coïncidant avec la célébration de La Journée Mondiale de La Musique Gageons que pour un coup d’essai, la Salle du 11 Janvier fera le plein.
Source:
www.lopinion.ma

Commenter cet article